2017-12-08

Projet du Mémorial Hall de l’Université du Nouveau-Brunswick 2017

Ned Bowes au travail

Ned Bowes au travail

La Fondation Sheila Hugh Mackay est fière de collaborer avec l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) à la restauration de sept vitraux qui ornent l’auditorium du Memorial Hall. Au nombre des cinq édifices patrimoniaux désignés de l’UNB, le Memorial Hall abrite le Centre d’art de l’UNB et son programme de théâtre, où sont organisées des activités qui attirent de 8 000 à 10 000 personnes par année.

Le vitrail Hazen

Le vitrail Hazen (avant restauration), à la mémoire de l’arrière-grand-père de Colin B. Mackay, John Douglas Hazen.

Malheureusement, ces vitraux patrimoniaux, installés au cours d’une période allant de 1926 à 1943, se sont fragilisés au fil du temps. Une campagne visant leur préservation a donc été mise en œuvre. Selon l’historien de l’art John Leroux, « la richesse de ces œuvres d’art qui ornent le Memorial Hall illustre l’apogée de la tradition des vitraux figuratifs à Fredericton ».

Produits dans les ateliers de la Robert McCausland Company de Toronto et de la Clayton and Bell Company de Londres, ces vitraux ont été donnés à l’Université pour honorer et souligner la recherche de l’excellence. Les premiers à avoir été créés commémorent de grands poètes et philosophes tels que Shakespeare, Milton, Burns, Longfellow et Aristote, tandis que les plus récents rendent hommage à des Néo-Brunswickois remarquables. Fait à noter, le vitrail conçu en l’honneur de George Fenwick, décédé à Passchendaele en 1926, contient des fragments de verre de la cathédrale d’Ypres. D’autres rendent hommage à John Douglas Hazen, ancien premier ministre et juge à la Cour suprême du Nouveau-Brunswick ainsi qu’à Henry S. Bridges, professeur de lettres classiques et membre du sénat universitaire de l’UNB.

Le directeur du développement et des relations avec les donateurs, Peter Coates, estime quant à lui que les vitraux sont non seulement des œuvres d’art à part entière, mais aussi des éléments importants du patrimoine bâti du Nouveau-Brunswick. Leur restauration par l’artiste et expert en la matière Ned Bowes leur rendra leur éclat d’antan et assurera leur longévité pour les générations actuelles et futures. Le vitrail sera enlevé, nettoyé, réparé, puis remis en plombs neufs. Quant aux châssis intérieurs, aux appuis et aux tympans ajourés, ils seront réparés ou remplacés au besoin. Un plexiglas extérieur ventilé, doté d’un filtre UV, sera installé pour protéger les fenêtres intérieures.

La Fondation remercie l’UNB pour son respect des objets d’art culturels et historiques et son souci de les conserver.

Voici un article de la CBC (anglais)